You are currently viewing Les grandes voies de commerce maritime au XVIIIe siècle

Les grandes voies de commerce maritime au XVIIIe siècle

Après les Grandes découvertes des XVIe et XVIIe siècle et l’établissement des grands empires coloniaux et axes commerciaux, le XVIIIe siècle est celui de l’explosion du trafic et commerce international, avant tout un commerce maritime reposant sur l’expansion coloniale des pays européens et le commerce triangulaire (ainsi qu’avec les Indes).

Au tournant des années 1720, grâce en particulier au commerce triangulaire et aux lucratives activités des compagnie des Indesles grands empires coloniaux européens (et tout particulièrement les Empires français et britannique) sont en effet le théâtre d’un développement économique et commercial sans précédent de leur histoire.

Un formidable accroissement de capitalisation de richesses pour ses petits pays au demeurant caractérisés notamment par un commerce colonial en explosion. Une croissance exponentielle que résume notamment, pour l’Empire français cet extraordinaire chiffre : durant la décennie 1720, la France enregistre ainsi une croissance moyenne de son commerce maritime international de l’ordre de 20% par an (à titre de comparaison, bien que bien plus important en volume, l’Empire britannique ne bénéficie à cette même époque d’une croissance moyenne annuelle « que » de 6%).

Une croissance économique coloniale inédite (dont les bases avaient été jetées sous le règne de Louis XIV) – et s’accompagnant d’une grande puissance géostratégique et géopolitique, qui n’est pas sans attiser ainsi la jalousie et la rivalité de l’Angleterre. Pays qui, s’il est besoin de le rappeler, constitue le grand rival colonial et maritime de la France en ce début de XVIIIe  siècle (les autres grandes puissances coloniales d’hier – Provinces-Unies, Espagne, Portugal – s’étant vues en effet reléguées au second plan par le traité d’Utrecht, et se positionnant désormais, en fonction de leurs intérêts, pour l’un ou l’autre de nos deux protagonistes).

Une situation qui ne va évidemment pas manquer de dégénérer en un grand conflit généralisé entre la France et l’Angleterre : ce sera d’abord la guerre de Succession d’Autriche, qui ouvre ainsi près d’un siècle d’hostilité et d’état de guerre quasi-continu entre les deux pays (qualifiés à ce titre par certains historiens de « seconde guerre de Cent Ans »), marqués notamment par les guerre de Sept Ans et d’Indépendance américaine, puis par les guerres révolutionnaires et napoléoniennes, qui déboucheront sur une complète hégémonie britannique.

Une longue et passionnante histoire, marquant un épisode décisif de l’histoire du Monde, que je vous propose à ce titre de découvrir dans d’autres séries d’articles dédiées :

Une série d’articles sur les origines puis le déroulement (et les conséquences) de la guerre de Sept Ans pour la France
Une deuxième série d’articles consacrée, elle, à l’histoire de la guerre d’Indépendance américaine (et de l’engagement de la France dans cette dernière)

Laisser un commentaire