You are currently viewing Carte des Zones Economiques Exclusives (ZEE) par pays de l’UE

Carte des Zones Economiques Exclusives (ZEE) par pays de l’UE

Saviez-vous que la France possède la Zone Economique Exclusive la plus importante du monde après celle des Etats-Unis ?

ZEE France
Cartographie de la zone économique de la France à l’échelle du monde (la seule à être présente sur tous les océans)

Bon, commençons peut-être par expliquer ce qu’est une zone économique exclusive (ZEE pour les initiés) : c’est l’espace maritime sur lequel un Etat côtier possède des droits souverains en matière d’exploration et d’usage des ressources. Elle s’étend jusqu’à 200 miles de la côte concernée (soit environ 370 km). Ensuite, cela devient les fameuses eaux internationales, avec un autre droit de la mer qui s’applique.

Autrement dit, toute les ressources – du pétrole ou du gaz, par pur exemple – qui se trouve à l’intérieur de la ZEE de la côte de votre pays ou de celle d’une île dont vous avez la souveraineté, vous appartient. Comme si vous trouviez du pétrole sur le périmètre de votre propriété texane : il est à vous (enfin, jusqu’à ce que d’autres trouvent le moyen de vous pomper votre richesse, mais laissons là cette disgression).

Et la France, en fait, étonnement, en possède une gigantesque : la ZEE française couvre en effet environ 8 % de la surface de toutes les ZEE du monde ! (à comparer au fait que la République française ne représente que 0,45 % de la superficie terrestre mondiale). Près de la moitié est apportée par la Polynésie Française, et plus de 15% par la Nouvelle-Calédonie.

Ensuite, cette ZEE est alimentée par des dizaines de petites îles, issues de l’époque des deux grands empires coloniaux français successifs (celui de l’Ancien Régime, et celui du XIXème et XXème siècles). Certaines ne représentent peu ou prou qu’un caillou ou un banc de sable dans la mer. Mais ce caillou vous offre 200 miles circulaires de ZEE autour de lui, avec toutes les ressources qui s’y trouvent.

Le fait que la France, qui n’était pas la grande puissance maritime qu’a été l’Angleterre, est une ZEE plus grande que cette dernière, peut étonner : c’est que ces petites îles, peu voire non peuplées pour la plupart, économiquement peu développées, n’ont jamais nécessairement attirés d’autres puissances et n’avaient pas la culture et l’envergure de développer un “sentiment” national, un désir d’indépendance (à l’exception bien sûr de la Polynésie et de la Nouvelle-Calédonie, sans parler des Antilles).

Cette ZEE constitue un atout de puissance fondamental pour la France dans les décennies à venir, où faute d’avoir désormais quasiment exploré et pompé tout ce qui se trouvait sur la terre, le contexte incitent tous les grandes industries minières à regarder toujours plus du côté des océans. Pétrole, gaz, minerais, terres rares, les profondeurs des mers abritent bien des richesses, et qui les possédera se verra doté d’un avantage économique majeur. Un atout dont la France, peu pourvu de ressources sur son territoire métropolitain, espère beaucoup pour sa richesse, indépendance et puissance futures.

Laisser un commentaire