You are currently viewing Evolution du réseau de chemin de fer français

Evolution du réseau de chemin de fer français

Notez la finesse du maillage du réseau de chemin de fer français avant la 2nde guerre mondiale, et la triste disparition de centaines de lignes ferroviaires (les fameuses “petites lignes”) depuis 1945.

En 60 ans, la longueur totale du réseau de chemin de fer français a été divisée par 2 ou 3. De nombreuses régions excentrées ne sont aujourd’hui plus desservies par le train (on peut penser à l’Ardèche, qui ne compte plus aucune ligne voyageurs active, ou encore à la Lozère, accessible seulement depuis Nîmes – je pourrais à vrai dire itérer assez longtemps la liste de ces territoires “dépossédés” du service ferroviaire, tant ils sont légion…).

Beaucoup d’anciennes lignes sont devenues aujourd’hui d’agréables pistes cyclables, les pentes douces nécessaires au rail et la circulation des trains se prêtant en effet parfaitement bien à l’usage de la petite reine. Et malgré cette rétractation si considérable du réseau ces dernières décennies et l’intérêt stratégique que constitue pourtant le rail dans la “transition écologique” si présente dans les discours des gouvernants d’aujourd’hui, de nombreuses “petites lignes” sont aujourd’hui encore menacées de fermeture, et font l’objet de vifs combats et résistances locales.

Le rail (comme outil de transport de personnes comme de marchandises), peut-être un grand enjeu des politiques publiques contemporaines, et ce faisant un objet de service public ?

Autre carte, même triste constat…

Laisser un commentaire