You are currently viewing L’extension du royaume de France (entre 1502 et 1798)

L’extension du royaume de France (entre 1502 et 1798)

A l’exception du duché de Savoie et du comté de Nice (qui seront rattachés à la France en 1860, date qui marquera l’établissement des frontières définitives de la France métropolitaine), une carte qui illustre la grande extension de la France vers l’est, vers la frontière “naturelle” du Rhin, durant la période de l’Ancien Régime.

Le Moyen-Âge a été la grande période de constitution de la France en tant que pays, par la fédération puis centralisation d’une mosaïque de duchés, comtés et autres fiefs féodaux de l’ancienne Francie occidentale (la partie ouest de l’ancien Empire carolingien), puis l’extension vers les marches ouest et sud du Royaume (Bretagne, Provence,…). L’Ancien Régime qui lui succède (période qui correspond au règne de la maison des Bourbons, d’Henri IV à la Révolution), est marqué par de grandes guerres de conquête qui repoussent la frontière est du pays loin de Paris, vers ce qui est considéré comme une des frontières “naturelles” du pays : le Rhin (longtemps frontière de la Gaule celtique puis romaine).

Ces guerres interviennent principalement durant le règne de Louis XIV, période du “Grand Siècle” français marquant (à l’exception du moment napoléonien) l’apogée de la puissance et de l’influence de la France en Europe. Une période ainsi marquée par l’annexion de l’Artois, de l’Alsace et de la Franche-Comté au royaume de France. Autant de territoires qui deviendront rapidement le lieu d’épanouissement du génie de Vauban, qui sera le grand maître d’œuvre du fameux “pré carré” du roi dans le nord-est de la France.

Cette extension de la France vers l’est, vers les territoires contrôlés par le grand rival Habsbourg, s’achèvera avec l’annexion de la Lorraine juste après la Guerre de Sept Ans, une ultime conquête qui figera définitivement les frontières nord et est de la France. Une frontière qui, à l’exception des basculements de l’Alsace-Lorraine entre 1871 et 1945 durant les guerres franco-allemandes, n’a basiquement plus bougé jusqu’à aujourd’hui (si l’on excepte les occasionnelles agressions belges des bornes-frontières à coup de tracteurs..!).

Laisser un commentaire