You are currently viewing Carte de la densité de la France

Carte de la densité de la France

Une belle modélisation 3D de la densité de population en France métropolitaine, laissant bien à voir les grandes régions de concentration de la population française (densités de peuplement plus ou moins anciennes historiquement, comme nous le verrons), et en miroir, les régions de très faible densité de peuplement (de même, des régions de “vide humain” qui n’en ont pas toujours été : la France ayant été depuis la période gauloise jusqu’à la Révolution industrielle – et son phénomène d’exode rural massif sur de nombreux territoires, un pays historiquement très peuplé ; hormis dans certains territoires se prêtant naturellement peu à un peuplement dense – régions de landes, de marais, de hauts-plateaux, de haute montagne, etc.).

[Développements complémentaires à venir sur la structuration et la territorialisation de la population française – ainsi qu’un peu d’histoire de son évolution dans le temps et les espaces !]

*****

L’histoire de la densité de la France : 10 000 ans d’évolution démographique

En complément de cette première belle carte, un autre beau graphique de l’évolution démographique de la France. Graphique qui montre combien ce pays comptant parmi les plus anciens et les plus importants d’Europe a historiquement (et continuellement) été un pays très peuplé, du Néolithique à nos jours. Une puissance démographique qui a ainsi longtemps été à l’origine de la puissance économique et militaire de la France, qui disposait ainsi d’un vaste territoire agricole et d’un réservoir d’hommes bien supérieur à ses voisins (un sacré avantage avant la guerre moderne).

Graphique représentant l'évolution démographique de la France, de -15 000 à 2010
Un autre graphique de l’évolution démographique de la France, à l’échelle davantage linéaire

Déjà, à l’époque de la conquête de la Gaule par les Romains, celle-ci comptait selon les estimations de 8 à 12 millions d’habitants (soit 4 fois plus que la population de l’Italie romaine de l’époque.. !)

Durant tout le Moyen-Âge, et jusqu’à la période industrielle, la France reste la superpuissance démographique de l’Europe, comptant presque autant d’habitants que tous ses grands voisins réunis (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, Provinces-Unies). Juste avant la grande peste noire (que l’on peut bien observer sur le graphique – grosse chute de population autour des années 1350), qui décimera plus du tiers de la population totale européenne, le royaume de France compte déjà plus de 20 millions d’habitants. Un peuplement qui correspond à une densité de population considérable à une époque où les villes ne dépassent guère les dizaines de milliers d’habitants (Paris excepté). Les campagnes du royaume sont alors surpeuplées, à la limite de leurs ressources agricoles et en bois.

Lors de la Révolution Française, la France compte près de 28 millions d’habitants, un potentiel démographique qui lui permettra notamment de mobiliser des centaines de milliers de soldats lors de l’invasion de la jeune République par ses pays voisins, et d’alimenter en hommes la Grande Armée de Napoléon 1er durant près de vingt-cinq années de guerres continues.

Ce n’est que vers la fin du XIXe siècle que la démographie française sera dépassée par celle de l’Angleterre et de l’Allemagne, qui comptent respectivement 45 et 60 millions d’habitants autour de 1900, quand la France stagne depuis le milieu du XIXe siècle autour de 40 millions d’habitants.

La France connaîtra ensuite, à l’image des autres pays européens, un grand boom démographique après la seconde guerre mondiale, qui se maintiendra peu ou prou durant toutes les Trente Glorieuses. Elle connaît toujours aujourd’hui un taux de natalité relativement élevé comparé à ses grands voisins européens à la population vieillissante et pour certains déjà en chute démographique. Un différentiel de taux de natalité qui, selon les projections actuelles, devraient refaire de la France le pays le plus peuplé d’Europe aux alentours des années 2050, dépassant alors l’Allemagne qui serait alors redescendu à environ 75 millions d’habitants (contre environ 82 millions aujourd’hui).

Graphique représentant l'évolution démographique de la France de ces 100 dernières années
L’impact démographique de la 2nde guerre mondiale est bien visible..
Graphique représentant l'évolution démographique comparée des grands pays occidentaux depuis le XVIe siècle
L’évolution démographique comparée des grands pays occidentaux depuis le XVIe siècle

*****

À noter également, sur une approche complémentaire, le passionnant “Thread” (fil de discussion) Twitter d’un anglophone se proposant quant à lui de démontrer l’ancienneté et la longévité de la puissance de la France en Europe par la… géographie ! (en plus, ses cartes sont superbes) ; pour les intéressés ! :

*****

Et sinon, pour les intéressés et autres curieux, vous pouvez prendre connaissance de tous mes articles, (photo)reportages, récits de voyage, illustrations et cartes liés plus globalement à l’histoire, à la géographie ainsi qu’au patrimoine (naturel, architectural, culturel,…) de la France (de l’Antiquité à nos jours), en consultant mes rubriques respectivement dédiées à ces deux domaines – notamment sa riche cartothèque (accessibles ici : catégorie « Histoire de France » et catégorie « Géographie de France »).

Et si d’autres sujets et thématiques vous intéressent, n’hésitez pas également à parcourir ci-dessous le détail général des grandes catégories et rubriques du site, dans lesquels vous retrouverez ainsi des dizaines d’enrichissants et passionnants articles et cartes liés à ces dernières. Bonne visite donc et à bientôt !

Afrique Amériques Anciennes civilisations Ancien Régime Angleterre / Royaume-Uni Antiquité Asie Canada Culture(s) Cévennes Economie Environnement Espagne Etats-Unis Europe France Gaulois Grèce Grèce antique Géographie Histoire de France Histoire du Monde Histoire moderne Italie Lozère Monde Moyen-Âge Méditerranée Nature Nouveau Monde Patrimoine(s) Politique Préhistoire Rome antique Russie / URSS Révolution(s) Société(s) Urbanisme Voyage

Laisser un commentaire