You are currently viewing La Nouvelle-France (1534-1803) : petite histoire en cartes de l’ancienne Amérique française !

La Nouvelle-France (1534-1803) : petite histoire en cartes de l’ancienne Amérique française !

Commençons par la magnifique carte ci-dessus, représentant l’ensemble des territoires des actuels États-Unis et Canada ayant à un moment été sous contrôle ou aire d’influence de l’ancienne colonie française d’Amérique du Nord, baptisée sous le nom de « Neufve-France » et connue aujourd’hui sous celui de « Nouvelle-France ». Une colonie explorée puis fondée au début du XVIIe siècle, et définitivement perdu en 1803 avec la cession de la Louisiane par Napoléon ; la partie la plus importante et la plus peuplée de la colonie – l’actuel Québec – ayant déjà été conquise et cédée aux Britanniques en 1763 suite à la guerre de Sept Ans. Voyons donc un peu tout cela en cartes !

Pour découvrir l’histoire passionnante de ce qui fut la plus grande colonie (en termes de superficie comme d’importance stratégique) du premier empire colonial français (à ne pas confondre avec le second des XIXe et XXe siècles), je vous renvoie vers ma riche série d’articles en trois parties consacrée à cette grande fresque historique (dont l’ensemble des cartes présentées ici sont extraites !).

L’histoire du Québec et de la Nouvelle-France nous renvoient il y a quelques siècles, quand la France se disputait avec l’Angleterre la place de première puissance d’Europe et du monde occidental. Une époque où les grandes puissances européennes étaient parties à la découverte du monde, de nouveaux mondes, qu’elles avaient ensuite colonisés, avec plus ou moins de violence et de succès.

Les Espagnols et les Portugais s’étant déjà partagé le monde entre Est et Ouest, et s’y étant déjà bien installés, c’est avec retard mais vigueur que les autres grandes puissances européennes (France, Angleterre, Hollande principalement) se décidèrent aussi à aller explorer et coloniser ce Nouveau Monde et ces fabuleuses richesses, sans parler de la concurrence pour trouver son mythique passage menant aux Indes et à la Chine par l’Ouest.

La France, par une certaine forme de hasard des choses, s’aventura et explora le golfe du Saint-Laurent, le remonta, et établi là le berceau de sa future colonie. Les Anglais et les Hollandais préférèrent quant à eux s’installer sur les plaines plus tempérées de la côte Est de l’Amérique, entre la Floride espagnole et le futur Canada français. Et toutes ces colonies se développèrent, s’agrandirent, se peuplèrent. Mais l’une d’elle, avec peu de moyens, fut abondamment explorée et s’étendit, plus, bien plus que toutes les autres..

Une belle carte d'époque du golfe du Saint-Laurent, le cœur du Canada français
Le golfe et la vallée du Saint-Laurent constituent, depuis le début de la colonisation française du Canada, le cœur de la Nouvelle-France, où se concentre l’essentiel de la population immigrée.

La Nouvelle-France en 1664
La Nouvelle-France et les territoires des colonies voisines, en 1664. Treize colonies britanniques qui connaîtront une croissance économique et démographique bien supérieures à celle de l’Amérique française, et qui encerclées par cette dernière, finiront inéluctablement par entrer en guerre avec leur grande mais vide voisine française, la conquérir et l’annexer..

À son apogée, la Nouvelle-France (comme l’on appelle alors l’ensemble de la colonie nord-américaine française) est un territoire immense et grandiose, qui s’étend des Appalaches à l’Est aux grandes prairies à l’Ouest, et de la baie d’Hudson et du Labrador au Nord à la Louisiane et au golfe du Mexique au Sud, en passant par les Grands Lacs et la vallée et le golfe du Saint-Laurent, le cœur de la colonie. Une immensité de forêts, de lacs, de marais, de roches et de prairies, seulement peuplée de 70 000 colons et de quelques centaines de milliers d’Amérindiens (ces derniers ayant alors déjà été grandement décimés par les maladies importées par les colons..), avec lesquels les Français sont partout alliés et entretiennent de grandes alliances politiques et commerciales (sans parler de l’important métissage qui se développa dès la fondation de la colonie entre ces nations).

La Nouvelle-France après le traité d’Utrecht. On y voit bien apparaître en hachuré les territoires cédés par la France à la Grande-Bretagne (Terre-Neuve, Acadie péninsulaire,…) ; des zones toujours disputées malgré le traité au début des années 1750..

Une colonie prospère et baroque mais vide, comparée tout particulièrement aux colonies anglo-américaines, coincées entre les Appalaches et l’océan Atlantique, et dont le million d’habitants se sent bien vite très (trop) à l’étroit. Colons des fameuses « Treize Colonies » qui regardent vers le nord et l’ouest, vers les territoires de la Nouvelle-France, leurs contrées d’expansion naturelle. Il y aura d’abord des raids et des péripéties. Des conquêtes rapidement restituées, du moins au début. Et puis viendra de façon inévitable la grande guerre, une guerre totale, tragique, épique, et qui décidera du destin de la Nouvelle-France.

Carte de situation des Treize Colonies britanniques à la veille de la guerre de la Conquête
Les Treize Colonies britanniques à la veille de la guerre de la Conquête. Si la fondation des premiers établissements coloniaux anglais en Amérique intervient dès le début du XVIIe siècle, c’est véritablement le XVIIIe siècle qui marque l’essor (formidable) des treize colonies anglo-américaines, qui doublent de population tout les dix ans, et connaissent rapidement de grandes dynamiques d’extension dans la profondeur du continent, vers l’ouest et le nord (c’est-à-dire vers les territoires amérindiens et franco-canadiens de la Nouvelle-France).
L’Amérique du Nord vers 1750. Un rapide coup d’œil sur la carte générale permet immédiatement de saisir le pourquoi du sentiment d’encerclement qui travaille et agite si fortement les colonies britanniques (de même que la flagrante disproportion de peuplement qui distingue tout particulièrement l’Amérique française et anglaise…).

Une autre carte qui montre bien combien l’Amérique du Nord demeure davantage une zone « d’influence » française qu’une véritable colonie de peuplement, comparée tout particulièrement aux colonies britanniques voisines… L’histoire.fr)

Une histoire que je vous propose ainsi de découvrir en profondeur dans une série de 3 longs articles richement illustrés et documentés. Articles qui, de l’exploration du Canada à la cession de la Louisiane par Napoléon, des premiers comptoirs de commerce à la colonie royale, des alliances amérindiennes au grand conflit final avec l’Angleterre et ses colonies américaines voisines (et au travers de multiples et superbes cartes et illustrations), vous emmèneront ainsi à la découverte de l’ancienne Amérique française, à l’histoire aussi épique que riche d’enseignements !

La vallée de l’Ohio (sous les Grands Lacs, au milieu à gauche de la carte), concentre alors toutes les rivalités et tensions entre anglo-américains et franco-canadiens…

Carte de la guerre de la Conquête (invasion et conquête du Québec par les Anglais)
La guerre de la Conquête (appelée dans le monde anglosaxon la « French and Indian War ») se traduira par sept années de violents affrontements (expéditions, attaques de forts, sièges, batailles rangées,…) entre les franco-canadiens (et leurs alliés amérindiens) et les anglo-américains, de 1754 à 1760.
Sémhur; via Wikimedia Commons)

Pour aller plus loin… 🔎🌎

Un autre article de la cartothèque à découvrir aussi en complément du présent article !

Et sinon, pour les intéressés et autres curieux, vous pouvez prendre connaissance de tous mes articles, (photo)reportages, récits de voyage, documentations et cartes liés plus globalement à l’histoire, à la géographie ainsi qu’au patrimoine (naturel, architectural, culturel,…) de la France (de l’Antiquité à nos jours), en consultant mes rubriques respectivement dédiées à ces deux domaines – notamment sa riche cartothèque (accessibles ici : catégorie « Histoire de France » et catégorie « Géographie de France »).

Et si d’autres sujets et thématiques vous intéressent, n’hésitez pas également à parcourir ci-dessous le détail général des grandes catégories et rubriques du site, dans lesquels vous retrouverez ainsi l’ensemble de mes articles et cartes classés par thématique. Bonne visite donc et à bientôt !

Afrique Allemagne | Prusse | Autriche Amériques & Caraïbes Anciennes civilisations Ancien Régime Angleterre | Grande-Bretagne | Royaume-Uni Antiquité Asie Canada | Québec Culture(s) Economie Epoque contemporaine Epoque moderne Espagne | Portugal Etats-Unis Europe France Gaulois | Celtes Grèce Grèce antique Géographie Histoire de France Histoire du Monde Italie Lozère & Cévennes Monde Moyen-Âge Méditerranée Nature & Environnement Nouveau Monde Patrimoine(s) Pays-Bas Politique Préhistoire Rome antique Russie | URSS Révolution(s) Seconde guerre mondiale Société(s) Urbanisme Voyage

Laisser un commentaire